La médiation familiale et de couple

La médiation de couple à Antibes

Voir l'article

Formée à la faculté de droit de Nice en médiation familiale, je peux vous aider à éviter de basculer dans l'enfer des procédures aussi longues que destructrices et surtout tellement coûteuses. Il se peut que votre couple soit à un tournant. Dans ce cas, il est hélas facile de tomber dans le conflit stérile et pécuniairement inabordable où on ne se parle plus que par avocats interposés. Si vous avez choisi la séparation, vous aurez besoin d'un avocat mais pas autant que vous ne le pensez. Ma formation juridique peut vous éviter bien des désagréments et l'impact psychologique, donc physique et de plus financier d'une séparation par trop contentieuse. Essayons de résoudre ensemble ce conflit à l'amiable, pour votre bien et celui de vos enfants.
Vous savez calculer : si votre divorce est contentieux, il vous faudra deux avocats, que vous paierez chacun au prix fort, pendant un temps que bien vite vous ne maîtriserez plus, pour arriver à une solution, un jugement, que vous n'aurez pas choisi : c'est le juge qui tranchera.

Mais qu'est ce que la médiation familiale ou de couple?

Dans la médiation, vous êtes acteurs de votre accord et vous pouvez rédiger une transaction qui aura valeur de jugement. 

La médiation familiale est un métier au service des familles et des personnes en vue de restaurer ou préserver les liens familiaux et/ou à prévenir les conséquences d'une éventuelle dissociation du groupe familial, déconstruire, construire ou reconstruire une relation familiale quelconque.

Elle repose sur un engagement volontaire des personnes qui la sollicitent afin de répondre à des aménagements du quotidien qui leur paraissent nécessaires mais dont les modalités d'élaboration restent difficiles.
Proposée initialement aux parents désireux de maintenir leurs rôles parentaux au-delà de la séparation, la médiation familiale s'adresse aujourd'hui à la famille dans sa diversité : parents, enfants, grands-parents, fratries, familles recomposées, entreprises familiales... concernant un questionnement dont personne ne trouve la réponse, une séparation ou une rupture, la succession, la prise en charge d'une personne âgée et/ou dépendante...
Le médiateur familial, tiers indépendant, multipartial, non jugeant, offre, au cours d'entretiens confidentiels, un espace transitionnel de dialogue, d'écoute, de respect mutuel et de concertation. La médiation familiale constitue un moyen pour chacun d'être acteur des décisions qui y seront prises, de connaître ses droits, devoirs et responsabilités, afin d'élaborer ensemble des solutions et des accords qui répondent aux besoins de la famille.
La médiation familiale participe d'une préoccupation interprofessionnelle de soutien et d'accompagnement à la parentalité, notamment en ce qui concerne pour l'enfant le maintien des relations avec ses deux parents, au-delà de leur séparation.

Rôle du médiateur

Le médiateur familial accompagne la famille dans des moments d'exacerbation de conflits, pour rétablir un dialogue, trouver des accords acceptables, prenant en compte l'intérêt de chacun -- parents et enfants. Lorsque les conflits familiaux envahissent toute la famille, parents, enfants et entourage proche, la distance nécessaire pour accomplir les différents rôles familiaux peut s’avérer être inaccessible. Il devient alors difficile de concilier les besoins affectifs, psychologiques et économiques de chacun. En qualité de tiers, neutre car non engagé dans le conflit, le médiateur familial ouvre un espace préalable à la prise de distance, qui facilite une réflexion commune concernant l’élaboration de nouvelles modalités d’une organisation familiale en mutation.
Par sa formation et son expérience, il est le garant du cadre protecteur de la médiation familiale. Il est attentif tout au long de la médiation au fait que chacun participe volontairement et librement au processus et s'assure que les décisions qui sont prises le sont sans réserves sous-jacentes ou désaccords cachés. Le médiateur familial peut être amené à arrêter un processus de médiation familiale dont les protagonistes ne respectent pas ou plus l'éthique (procédure judiciaire en cours, agressivité permanente, effacement de l’autre etc.)

Le conflit en médiation familiale

Le conflit est généralement ce qui amène les personnes en médiation familiale. Il est le reflet de l'émergence de nouveaux intérêts que les personnes expriment à travers des positions (je refuse que, je veux que etc.) Si ces positions servent a priori au mieux les intérêts de la personne qui les énonce, elles cachent les craintes, besoins et désirs, difficiles à exprimer. C'est à ce travail de décryptage des positions, qu'une grande partie du processus de médiation familiale sera consacré.

Avantages de la médiation familiale

  • trouver-créer ensemble un espace de communication
  • favoriser l'élaboration d'accords adaptés aux besoins de chacun
  • développer une collaboration parentale pour l'avenir : la coparentalité
  • prévenir les dysfonctionnements familiaux
  • permettre une meilleure communication familiale

L'accord de médiation

À l'issue du processus de médiation, les décisions prises pourront être consignées dans un protocole d'accord ou bien rester orales. Cela dépendra des choix faits par les protagonistes. Si ce protocole ou convention est rédigé en vue d'une homologation par le JAF, il devra cependant être écrit et cosigné par les médiés. Remarque : cette demande d'homologation auprès du JAF peut être saisie en dehors de toute procédure.(source principale : wikipedia)