Thérapie de couple

Médiation familiale- Véronique Gengler

Voir l'article

Quand le couple va mal, on est confrontés à des difficultés qui semblent insolubles. Chacun, à l'affût des moindres failles de l'autre, de tout comportement qu'il juge négatif ou agressif, devient incapable d'appréhender sereinement les joies (parce qu'il peut y en avoir encore !) et les tristesses que la vie apporte immanquablement.

En thérapie de couple, je vais vous aider à :

  • Modifier votre point de vue de la relation. Tout au long du processus thérapeutique, je tente d'aider les deux partenaires à voir la relation d'une manière plus objective, surtout à arrêter le "jeu du blâme» et tenter de regarder ce qui se passe entre eux comme un processus impliquant chaque partenaire. Comprendre que la relation s'exprime dans un certain contexte, par exemple, de difficultés financières ou de santé. Identifier ces contraintes situationnelles allège le poids que porte le couple.
  • Modifier les comportements dysfonctionnels : changer la façon dont les partenaires se comportent l'un avec l'autre est le plus grand challenge et demande beaucoup de professionnalisme.
  • Réduire l' évitement affectif. Les couples qui évitent d'exprimer leurs sentiments intimes se mettent plus à risque de devenir émotionnellement distants. La thérapie de couple de l'attachement permet aux partenaires d'avoir moins peur d'exprimer leurs besoins de proximité. Selon ce point de vue, certains partenaires qui n'ont pas réussi à développer, à "sécuriser" l'attachement affectif dans leur enfance ont des besoins non satisfaits qui transparaissent dans leurs relations avec les adultes.
  • Améliorer la communication. Être capable de communiquer est l'un des facteurs primordiaux de l'intimité : la communication ne doit pas être agressive, ne devrait ridiculiser l'autre quand il n'exprime ses véritables sentiments. Les couples avec une longue histoire de critiques mutuelles peuvent nécessiter une approche différente de ceux qui cherchent à éviter les conflits à tout prix.
  • Souligner les points forts de la relation et renforcer la résilience plus encore quand la thérapie approche de la fin. Parce que tant de thérapies de couple se résument à se concentrer sur les zones à problèmes, il est facile de perdre de vue les autres domaines dans lesquels les couples fonctionnent efficacement. L'idée est d'aider les partenaires à puiser plus de plaisir dans leur relation, à développer une «histoire» plus positive de leur couple.

En résumé, il faut avoir un regard objectif sur sa relation, se faire aider afin de réduire les comportements dysfonctionnels, sentir que l'on peut partager ses émotions, communiquer plus efficacement, et mettre l'accent sur ce qui fonctionne. Plus important encore, en soulignant que chaque relation a ses défis et ses atouts uniques, vous donnerez à la vôtre les meilleures chances de survie, de vie.

Et n'oubliez pas que l'on n'efface pas les conflits, ne vous épuisez pas à faire des compromis et donc à vous sentir immanquablement frustrés : apprenez à vivre avec!  Gardez vos différences, vos incompréhensions, vos conflits, sans mépris pour l'opinion de l'autre et ne leur laissez pas prendre tout l'espace :  nourissez-vous essentiellement de ce qui « marche », de ce que vous aimez chez l'autre, avec bienveillance, et laissez cette part de votre couple prendre le plus de place possible!