Thérapies


Mon approche


Mon approche est systémique, orientée vers la solution, une approche bienveillante basée sur l'écoute et qui cherche à aider vite avant de tenter de tout comprendre et d'y consacrer des années.

Qu'est-ce que la thérapie systémique ?
La thérapie systémique se fonde sur l'étude du fonctionnement relationnel des systèmes. Particulièrement féconde dans le domaine de la psychologie clinique et de la thérapie familiale, c'est une thérapie brève, par opposition aux thérapies de type psychanalytique et psychothérapie de longue durée ou de fidélisation. Elle est née au sein de l'école de Palo Alto : Paul Watzlawick psychologue, psychothérapeute et psychanalyste américain, fonda dans les années soixante les thérapies systémiques familiales. C’est une approche globale du problème vécu par le patient, considérant que le symptôme que celui-ci présente est le résultat d'un dysfonctionnement de l'ensemble de l'environnement dont il fait partie intégrante. Autrement dit, tout comportement est adopté en interaction avec autrui, enchevêtré dans un réseau relationnel.

Rogers y ajoutera une qualité d'écoute et une humanité rares : il définit la relation thérapeutique comme une des formes des relations interpersonnelles, ayant pour vocation de favoriser chez l’autre la croissance, la maturité, une plus grande capacité à affronter la vie, en mobilisant ses ressources propres.

Vous êtes les objets et n’existez plus qu’en tant que tel mais par vos interactions, vos liens et comment ces derniers se tendent, se distendent, de cassent.
Tout système a une tendance à l'homéostasie (c'est à dire qu'il favorise l'équilibre en diminuant les différences et en évitant les changements) mais est capable de transformation (c'est à dire qu'il favorise le changement et augmente les différences) pour une meilleure adaptation à la vie.
Plus concrètement :
Dans une famille, par exemple, si un élément change, l'ensemble du système change et une crise survient, la déstabilisation ressentie peut provoquer des symptômes. Ces symptômes (ruptures, difficultés scolaires, dépression, anorexie,...) expriment la souffrance du système, sa remise en question. Il est fort probable qu'ils aient pour fonction de maintenir le fonctionnement du système familial comme il est. Cette souffrance exprimée est donc comme un pansement qui cacherait la plaie mais sans la soigner au fond.
Une crise et donc, éventuellement, un symptôme peuvent être provoqués par une évolution du cycle vital, c'est-à-dire les grandes phases qui jalonnent notre vie (naissance, enfance, adolescence, couple, mariage, divorce, …..)